Couverture publication
Voir le PDF

La fortune des grands monastères byzantins (fin du Xe-milieu du XIVe siècle)

Monographies 21

DescriptionEnglishTables des matièresAvant-propos

Durant l’époque considérée (fin Xe-milieu XIVesiècle), les grands monastères ont possédé une part non négligeable de la terre de l’Empire et leurs activités ont joué un rôle considérable dans l’économie. Ce livre étudie ces établissements en tant que grands propriétaires. Les archives et les règlements monastiques (typika) nous informent sur la fortune des monastères. L’acquisition de terres par les moines, surtout grâce aux donations mais aussi par achat, a conduit à une augmentation de la fortune monastique globale. Les moines s’avèrent des administrateurs efficaces de leur fortune. À partir du xiesiècle, la recherche du profit se manifeste dans nos sources, reflétant l’évolution de la mentalité économique des moines et de la société en général. La gestion vise à dégager un surplus qui est le plus souvent investi dans la terre ou dans le commerce. Les activités commerciales et financières des monastères semblent avoir été bien plus importantes que ce qu’on pensait jusqu’à présent.

Panier

Administration